DERBIGUM

No roof to waste

100% belge, le fabricant de produits d’étanchéité assume sa responsabilité écologique et sociétale en s’inscrivant pleinement dans l’économie circulaire. Une démarche dans laquelle s’inscrit également ses partenaires applicateurs, à l’instar de SRL GR GR Toiture & CO.

A première vue, bitume et écologie ne font pas bon ménage, tout simplement parce qu’il s’agit d’une matière première dérivée du pétrole. Pourtant, la solution d’étanchéité proposée par Derbigum est la plus écologique pour toutes les toitures plates qui ont le vent en poupe d’un point de vue architectural. D’abord parce qu’elles ont une durée de vie de 40 ans (garantie), mais aussi parce que les membranes sont 100% recyclables.

12.800 tonnes de CO2 en moins

« Derbigum s’investit depuis les années 90 dans la revalorisation des membranes de toit bitumineuses qui sont arrivées en fin de vie. Ce procédé génère une matière première totalement neuve : le Derbitumen » explique Lionel Cammaerts, Technicien Commercial chez Derbigum. « En dix ans, nous avons ainsi recyclé 25.600 tonnes de bitume, ce qui correspond à 12.800 tonnes de CO2 en moins ou encore 36 millions de litres de pétrole économisés. Et le recyclage va encore s’intensifier puisque nous agrandissons actuellement notre unité de recyclage à Perwez. »

Récupérer les chutes

Pour récupérer de la matière première à recycler, Derbigum travaille en partenariat avec les gros démolisseurs, mais aussi avec son réseau d’applicateurs. « Je récupère bien sûr les membranes lors des remplacements, mais aussi toutes les chutes de découpe lorsque j’installe une nouvelle membrane » explique Grégory Graci, patron de SRL GR GR Toiture & CO et placeur ‘Professionnel Master’ de Derbigum. « Je travaille avec Derbigum depuis le début. Mon grand-père, mes oncles et mon frère (Gline Construct) travaillaient déjà avec cette marque, et je n’ai jamais trouvé mieux ailleurs. Ce n’est pas le produit le moins cher du marché, mais on s’y retrouve largement d’un point de vue qualitatif. La collaboration avec Derbigum s’opère aussi bien avant les travaux que pendant leur exécution. Mais surtout, mon représentant Lionel Cammaerts établit un rapport d’exécution certifié pour chaque chantier Derbigum après réception des travaux » poursuit Grégory Graci.

Gestion des eaux de pluie

Avec une expérience de quasiment 90 ans, Derbigum est passé maître dans la réalisation de toitures plates et se réjouit de l’engouement actuel pour ce type d’architecture. Mais au-delà des questions esthétiques et des effets de mode, il existe un aspect environnemental souvent méconnu. « Les toitures plates sont très intéressantes dans le cadre de la gestion des eaux de pluie » poursuit Lionel Cammaerts. « Une toiture plate permet en effet d’installer un bassin d’orage qui peut être utilisé comme citerne domestique, mais cela permet aussi un départ différé à l’égout, et donc une diminution des risques d’inondation lors des grosses intempéries. A Bruxelles, les toitures plates permettent de planter de la végétation (c’est même obligatoire), là aussi dans un souci de gestion de l’eau par rétention, et donc de retour différé à l’égout. » Les toitures plates n’ont donc pas fini de gagner du terrain…

Par Red Racing Green

Retour haut de page