GRAND PRIX DE MONACO HISTORIQUE

Une 12ème édition pas comme les autres

Après trois années d’absence et d’attente, les voitures de course d’antan ont pu à nouveau fouler le prestigieux circuit de la Principauté aux pieds de tribunes moins remplies que les autres années, certes, mais pleines de passionnés.

Avec une centaine d’inscrits, cet événement à la nostalgie si particulière est enfin revenu pour trois journées d’exception et a ouvert avec charme – et bruit ! – le mois du sport automobile à Monaco. Malgré une jauge de spectateurs réduite au 1/3 de la capacité habituelle, le sourire et le soleil sont de mise : le paddock s’anime, les passionnés se retrouvent, les moteurs les plus mythiques de l’histoire du Grand Prix de Monaco sont là avec leurs belles histoires.

Back to the…

Le GP historique, c’est un saut instantané dans le passé qui nous fait revivre de l’avant guerre jusqu’à la fin des années 80, les courses en situations réelles sur un tracé inchangé à 80%. Ce voyage est évidemment permis grâce aux voitures sublimées par leurs écuries, dont le degré de conservation, les bruits et les odeurs des échappements impressionnent. La compétition est elle aussi présente comme à l’époque : aucune concession sur les performances, les pilotes se battent les uns contre les autres, mais aussi avec la voiture et les rails pour la 1ère place sur le podium.

Des raretés, des beautés

Les voitures les plus anciennes, celles d’avant 1960 réintégrées en format course en 2018, se sont faites plus rares cette année, mais l’exceptionnel était au rendez-vous.

Parmi celles-ci, la concurrente n°4 inscrite dans la série d’avant guerre : une Mercedes SSK 1929 familiale pilotée par le belge Maxime Castelein. Cette pièce de collection produite à seulement 40 exemplaires, possède un palmarès de haut vol : elle a participé aux trois premiers Grand Prix de Monaco de l’histoire, terminant à la 3ème place de l’édition inaugurale de 1929 avec à son bord l’un des pilotes les plus talentueux de sa génération, Rudolf Caracciola.

Comme si vous y étiez

Nous avons maintenant hâte de plonger dans les prochains grands moments programmés sur le circuit de Monaco : la Formula E le samedi 8 mai et la Formule 1 le dimanche 23 mai 2021.

Par Floriane MARTINANT

Crédits photo : Copyright ACM Photographe Olivier Caenen 2021

Retour haut de page