GIRARD-PERREGAUX

Une édition Aston Martin très limitée

Collaborant pour la 1ère fois, les deux marques ont décidé de partager leur savoir-faire avec une montre exclusivement Tourbillon sous Trois Ponts volants produite en seulement 18 exemplaires.

Comme nous vous l’avions annoncé en février dernier, Girard-Perregaux est devenu le partenaire horloger officiel d’Aston Martin. Pour célébrer leur association, ils ont dévoilé leur 1ère montre basée un modèle historique de la Maison sorti en 1867, la Tourbillon sous Trois Ponts volants – Édition Aston Martin.

« Nous sommes ravis d’être le partenaire d’Aston Martin et de confier à son équipe notre garde-temps sans doute le plus emblématique, qui apporte une nouvelle perspective à la Haute Horlogerie. Nous entrons rarement en collaboration pour une réinterprétation des Trois Ponts. Nous avons toutefois fait une exception dans le cas présent, conscients de la maîtrise d’Aston Martin en termes de design », explique Patrick Pruniaux , directeur général de Girard-Perregaux.

Elle reprend un design signature architecturale et esthétique de la collection ‘Trois Ponts’, très aérodynamique, parfaitement adapté à la philosophie du constructeur automobile.

Avec son boitier de 44 mm composé de titane grade 5 traitée DLC (Diamond-Like Carbon – carbone de type diamant) noire, la montre est discrète, légère et met en valeur sous un dôme de verre saphir, la construction aérienne du mouvement sans platine qui semble flotter dans les airs. Grâce au fond arrière transparent, la lumière passe parfaitement à l’intérieur : on peut alors admirer les Trois Ponts qui traversent le cadran comme s’ils ‘volaient’ (d’où le nom) ainsi que les autres composants du mouvement habituellement cachés.

La cage du tourbillon sur la partie inférieure du cadran mesure à peine 10 mm de diamètre : elle dispose de 79 composants pour un poids plume de 0,25 gramme. En clin d’œil, elle reprend la forme de lyre, une caractéristique présente sur tous les tourbillons de la manufacture datant du 19e siècle.

Gravé sur le flanc vertical du micro-rotor en or gris, le logo Aston Martin a été traité avec un vernis luminescent blanc qui apparaît bleuté quand il y a moins de lumière. Le même traitement a été apporté aux aiguilles.

La montre dispose de deux bracelets qui rappellent les lignes des voitures de courses d’Aston Martin d’antan : l’un en cuir d’alligator, l’autre en cuir de veau noir et avec un insert en Rubber Aloy, alliage exclusif créé par l’horloger, de l’or gris injecté dans le caoutchouc.

Cette beauté exclusive est disponible en 18 exemplaires chez tous les détaillants Girard-Perregaux agréés.

Par Floriane MARTINANT

Retour haut de page