Porsche 911 GT3 Touring : Incognito Racer

Pour la seconde fois, Porsche décline la 911 GT3 en version Touring. Parce qu’on peut ne pas avoir envie d’exposer ses appendices… aérodynamiques.

Si vous nous demandez quelle est actuellement la 911 ultime, nous vous répondrons probablement la GT3. Car elle est la dernière étape dans l’évolution de chaque génération vers plus de pureté sportive, vers plus de sensations, tout en restant à la portée de n’importe quel conducteur un tant soit peu averti. L’étape suivante, c’est la terrifiante GT2, qui ne s’exploite vraiment qu’avec des aptitudes de pilote confirmé.

Pure au carré

A la question posée plus haut, nous préciserions même notre choix en citant celle-ci, la GT3 Touring. Car elle ajoute la pureté à la pureté. Mécaniquement d’abord, elle est la dernière 911 à moteur atmosphérique, en l’occurrence le même Flat 6 4.0 litres que la précédente GT3. Mais il est porté à 510 ch, tous envoyés uniquement à l’arrière, via une boîte manuelle 6 rapports. Ou PDK 7 pour les plus paresseux. Grâce au vitrage « light », à l’usage de carbone et de magnésium, la GT3 est 80 kg plus légère qu’une Carrera, et 212 kg plus légère qu’une 911 Turbo. Et bien sûr, GT3 est synonyme d’éléments venus de la compétition. Cette génération est d’ailleurs la première 911 de série à recevoir ET les roues arrière directrices ET un train avant repris de la redoutable 911 RSR. Bref, ça ne fait pas semblant, et rien d’étonnant donc si cette nouvelle GT3 a bouclé le Nordschleife en 6 min 59,927 s.

Et comme nous le disions, la Touring ajoute à cette pureté mécanique la pureté des lignes, puisqu’elle est débarrassée de son certes efficace mais disgracieux aileron arrière, remplacé par un spoiler mobile. Admettons, le premier est plus recommandable si on envisage d’engager la voiture en compétition. Mais si ce n’est pas le cas, préférez la Touring, qui préserve le profil aussi gracile que légendaire de la 911. Pour le reste, la GT3 est plus large, plus basse, plus agressive qu’une 911 classique. Même sans sa « tablette », on comprend donc qu’elle est spéciale.

Etat de grâce

Et Dieu sait que sur la route, elle confirme à quel point elle est spéciale. C’est en Allemagne que Porsche nous a fait découvrir sa nouvelle GT3 Touring Pack, mais pas sur Autobahn. Cet essai réalisé dans la région de Trèves, avec son relief, ses forêts, ses petites routes qui ne tolèrent que peu les lignes droites, nous a mis en état de grâce. Parce que ces routes mettent en évidence que si elle est moins puissante qu’une 911 Turbo, la GT3 est infiniment plus communicative, plus sensationnelle, plus… pure, mot qui lui colle décidément à la peau. Il ne faut que quelques minutes pour la comprendre, se sentir suffisamment à l’aise que pour l’exploiter à la hauteur de ses capacités. Elle est toujours sauvage, toujours redoutablement sportive, mais surtout toujours prévenante et docile. Nous nous souviendrons longtemps de sa rage contrôlée, de sa précision, de son agilité, de son sens du jeu. Ceci est définitivement notre 911 préférée.

Par Laurent Zilli

Porsche 911 GT3 Touring Technical Specifications

Engine: Flat 6, naturally aspirated, 3.996cc; 510 hp @ 8.400 rpm; 470 Nm @ 6.100 rpm

Transmission: rear wheels

Gearbox: Manual 6 speed

L/w/h (mm) : 4.573/2.027/1.279

Dry weight (kg) : 1.418

Top Speed (km/h) : 320

0 to 100 km/h (sec.) : 3,9

Boot capacity (l) : 132

Tank capacity (l) : 64

Fuel consumption (l/100 km) : 12,9

CO2 (g/km) : 292

Price (€): 179.640