LAMBORGHINI HURACAN STO

From race to road

Avec son aéro de pointe et ses gènes de Super Trofeo, cette Huracán taillée pour la piste est pourtant homologuée pour la route.

STO pour Super Trofeo Omologata. Le nom en dit long sur les prétentions, et le design suit la fonction. Cette STO homologuée pour la route s’inspire de la Super Trofeo EVO et de la Huracán GT3 EVO, triple vainqueur des 24H de Daytona et double vainqueur des 12H de Sebring. Et si les performances du V10 atmosphérique de 640 chevaux sont hallucinantes, c’est pourtant l’aérodynamique qui singularise la voiture.

Cofango

A l’instar de la Miura et de la plus récente Sesto Elemento, la Huracán STO adopte le Cofango (contraction de cofano=capot et de parafango=aile) : le capot avant, les ailes et le pare-chocs ne constituent qu’un seul élément. Léger, il permet de gagner du temps pour les interventions techniques en course. Mais dans le cas présent, il sert surtout à canaliser l’air vers le fond plat et le diffuseur. A l’arrière, outre la prise d’air destinée à refroidir le V10, c’est l’imposant aileron qui attire le regard. Celui-ci est constitué de deux parties : une fixe et une mobile, ajustable dans trois positions. Leur action combinée permet de générer un maximum d’appui à haute vitesse : 53% de plus que la Huracán Performante !

Légère

Comme il se doit, cette Lamborghini extrême fait la chasse aux kilos. 75% de ses panneaux extérieurs sont réalisés en fibre de carbone et l’aileron arrière utilise une technique « sandwich » utilisée dans l’industrie aérospatiale. Dans le même esprit, la STO adopte un pare-brise 20% plus léger que celui de la Huracán Performante ainsi que des jantes en magnésium.

Châssis modifié

Si le moteur V10 de 640 chevaux est identique à celui de la Huracán Performante, le châssis de cette version STO a fait l’objet d’évolutions spécifiques. Voies élargies, suspensions rigidifiées, barres antiroulis revues et MagneRide 2.0 reparamétré constituent les principales modifications. Dans la foulée, la direction a été rendue encore plus directe et la boîte de vitesses gagne en rapidité. Trois nouveaux modes de conduite sont au programme : STO (pour la route), Trofeo (pour la piste) et Pioggia (pour la pluie). Quant aux freins Brembo en carbone-céramique, ils font appel à la technique CCM-R issue de la Formule 1 !

Par Frédéric de Backer

Retour haut de page