BMW M4

The unbeatable detail…

BMW lance deux versions de la M4. Et croyez-nous, la pureté de votre passion ne se mesurera pas ici à la somme que vous dépensez.

« Quand on aime, on ne compte pas », dit le proverbe. Et en effet, si vous aimez vraiment conduire, si votre passion est réellement pure, nous vous conseillons de ne pas compter. Ne vous dites pas que votre passion mérite ce qu’il y a de plus cher et de plus puissant. Car dans le cas de la BMW M4, réfléchir de cette façon serait une grossière erreur. Ou une preuve que vous avez la passion de la frime, pas de la conduite sportive. A vous de voir.

Classique ou Competition

Ce sont donc deux M4 que BMW propose au catalogue. Toutes deux reçoivent le même moteur 6-en-ligne de 3 litres, suralimenté bien sûr et, époque oblige, assisté d’un système micro-hybride de 48V qui donne un petit coup de boost de temps en temps, histoire surtout de réduire un peu les émissions de CO2, pour le principe. Dans la M4 « classique », le moteur délivre 480 ch et 550 Nm. Dans la Competition, il est porté à 510 ch et 650 Nm. Cette dernière a une présentation et des définitions un peu plus radicales, et ses performances sont aussi légèrement supérieures. Toutes deux sont limitées à 250 km/h, voire 290 avec le pack M Driver, mais la Performance tue le 0 à 100 en 3,9 secondes, contre 4,2 secondes pour la M4 de base. Là, vous vous dites donc peut-être que c’est bien la Competition qu’il vous faut. Et pourtant non.

Ame

Car premièrement, un vrai passionné se rappellera que l’aïeule de la M4, à savoir la légendaire M3 E30, n’avait pas besoin d’être surpuissante pour vous mettre en extase. Ici, c’est pareil. Avec « seulement » 480 ch, la rage et la sonorité du moteur vous transportera déjà largement. Et cette puissance suffit aussi à jouer avec le train arrière de la voiture, toujours prêt à décrocher à la demande, et ce même si on n’est pas expert, grâce à un ESP dont on peut moduler l’action, jusqu’à le déconnecter complètement. Et même lorsqu’on on le garde partiellement actif, il laisse une très belle place au jeu, et intervient de façon très naturelle quand la limite fixée par le conducteur est atteinte. Bref, pas besoin de 510 ch pour jouir de l’équilibre de la M4.

Mais le plus important, le détail imbattable, c’est que la M4 « de base » est la seule à recevoir… une boîte manuelle. Une merveille, qui rappellera tant de souvenirs aux amateurs de la marque. La forme du pommeau, le débattement du levier, la résistance des ressorts, le verrouillage des rapports… Le feeling de cette boîte est 100% « BMW Old School ».

Entre le moteur, le comportement et cette boîte manuelle, on pardonne tout le reste : la direction manquant un peu de retour, les freins manquant un peu de feeling, le train avant un peu paresseux pour certains, l’excès de technologie (trop de choix de réglages et de paramètres) et… cette face avant. Tout est oublié. Sauf le prix : 86.300 € avant les (nombreuses) options. De nos jours, une vrai Béhemme, ça se paie…

BMW M4 Technical Specifications

Engine: In Line 6 cyl., twinturbo, petrol, 2.993cc; 480 hp @ 6.250 rpm; 550 Nm @ 2.650-6.130 rpm

Transmission: rear wheels

Gearbox: Manual 6 speed

L/w/h (mm) : 4.794/1.887/1.393

Dry weight (kg) : 1.775

Top Speed (km/h) : 250

0 to 100 km/h (sec.) : 4,2

Boot capacity (l) : 440

Tank capacity (l) : 59

Fuel consumption (l/100 km) : 10,3

CO2 (g/km) : 236

Price (€): From 86.300 (M4 Competition : 93.500)

Par Laurent ZILLI

Retour haut de page