En plus des activités « Motorsport » et « Motorshop », DRM a tout récemment lancé une troisième branche nommée « SportsCars ».

Matthieu de Robiano et Amaury de Neuville ont en effet uni leurs efforts pour proposer un service de vente de véhicules d’exception, anciennes comme modernes. Leur association vise à proposer un catalogue de choix constitué à l’aide de leur expertise, avec comme ambition de permettre à DRM SportsCars de gagner sa place parmi les maisons de ventes de voitures de prestige les plus en vogue de Belgique.

Du 9 juillet au 22 août, la société basée non loin de l’Altitude Cent fera partie des galeries participantes à l’exposition « Minimo, Art minimal et Monumental » organisée par Ars Belga qui se déroulera dans le domaine du Château Saint-Maur situé dans le golfe de Saint-Tropez. Elle regroupera une cinquantaine d’oeuvres de différents artistes des années 1920 à nos jours sur les trois niveaux du château, ainsi qu’un parc de sculptures au coeur des vignes du domaine viticole. MINIMO présentera également des oeuvres de différentes époques, mises en relation entre elles dans un espace dialoguant entre l’architecture du lieu et la nature. « Ayant déjà collaboré avec Ars Belga lors d’une vente en ligne et Vincent Matthu étant un ami de longue date, la proposition d’associer l’univers automobile et l’art lors de l’exposition ‘Minimo’ est venue naturellement », explique Matthieu de Robiano.

DRM SportsCars descendra vers ce lieu unique avec cinq voitures qui sublimeront le cadre pittoresque des collines de la Côte d’Azur. « Après les événements de la crise sanitaire, de nombreux clients ont besoin de se faire plaisir et de revoir de belles choses », enchaîne Amaury de Neuville. « Pour notre participation à ‘Minimo’, nous avons choisi cinq voitures, toutes décapotables et qui sont des splendeurs de leur époque. Nous sommes certains que toutes se marieront très bien avec l’ambiance à la fois raffinée et estivale de cette exposition qui a lieu dans la région magique de Saint-Tropez ».

Uniquement proposées en « off market », les cinq voitures exposées « en présentiel » par DRM SportsCars seront les suivantes:

Aston Martin DB2 Drophead Coupé: La DB2 est un modèle crucial dans l’histoire de la marque britannique puisqu’elle inaugure la légendaire lignée des DB. Animée par le mythique six cylindres en ligne Lagonda, le modèle proposé a la particularité de proposer le volant à gauche. La DB2 Drophead Coupé disposant de cette spécificité n’a été construite qu’à 19 exemplaires.

Alfa Romeo 2000 Touring Spider: Elle est l’incarnation de la Dolce Vita au début des années 60. Ce cabriolet portant le célèbre Biscione était une véritable GT passée entre les mains du grand carrossier Touring qui habilla de nombreuses voitures de prestige. Portant la mythique robe rouge iconique des Alfa, le Spider présenté ici a bénéficié d’une restauration complète.

Mercedes 190SL Tourensportwagen: Moins connue que sa grande soeur 300SL, la Mercedes 190SL n’en demeure pas moins un morceau de la légende des fabuleuses flèches d’argent. Il s’agit d’un modèle assez unique, venu des USA et construit à 12 exemplaires pour des clients américains désireux de faire de la compétition sur circuit. Cette voiture, sans pare-brise, sans pare-chocs, sans poignées aux portes, était éligible en compétition et l’est toujours aujourd’hui par le biais des courses pour véhicules historiques.

Volkswagen e-Cox: Pour différencier la Volkswagen e-Cox d’une Coccinelle classique, il faut tendre l’oreille puisqu’elle n’émet pas le moindre bruit. Il s’agit en effet d’une variante 100% électrique de la plus célèbre des voitures nées à Wolfsburg. Produite et assemblée en Allemagne sur base d’un châssis neuf répondant aux standards modernes, elle est équipée d’un groupe propulseur placé en position arrière, les batteries se situant sous le plancher.

Jaguar E-Type Série 1 OTS: Enzo Ferrari la qualifia de « plus belle voiture du monde ». Elle est assurément la plus célèbre des créations de la marque anglaise. Reconnaissable à son capot interminable, elle est aussi désirable en coupé qu’en roadster. Animée par l’inusable « Straight Six » et au design sentant bon les golden sixties, le roadster bordeaux proposé vaut le détour, d’autant qu’il est « matching ».

DRM SportsCars ne se contentera pas de présenter à la vente ces cinq voitures exceptionnelles, mais proposera aussi un catalogue reprenant une dizaine d’autres voitures mythiques à découvrir au Château Saint-Maur.

Retour haut de page