Laurelle

La campagne en ville

Œuvre du Groupe Antonissen, le projet immobilier Laurelle est ambitieux et unique : transformer un ancien site industriel en un ensemble d’appartements dernier-cri, le tout dans un environnement verdoyant.

Nichée à Laeken dans la rue Gustave Schildknecht, l’ancienne usine de pneus « Vilvorder pneus » est vide depuis une année. Ce vaste site industriel situé près du Boulevard Emile Bockstael a été acquis par le Groupe Antonissen dans le but d’en faire un projet immobilier étonnant: « Lorsque que nous avons été mis au courant du projet d’agrandissement de corridor vert du site de Tour et Taxi, nous nous sommes mis à la recherche de bâtiments à vendre dans le quartier pour y créer un projet », explique Bert Van Rengen, Real Estate Advisor chez Antonissen Development Group. « Lorsque nous avons découvert le site de Vilvorder pneus, nous sommes tombés sous le charme de cette vaste superficie entourée de murs, dans un quartier en pleine reconversion ».

Laurelle 1

Clos écologique

« Notre idée était de créer un clos d’habitations écoresponsables pour attirer les bruxellois amoureux de leur ville et qui accordent une importance toute particulière à l’environnement », poursuit Bert Van Rengen. Pour ce faire, le Groupe Antonissen présente le projet « Laurelle » qui propose 38 appartements (33 appartements, 4 penthouses et un duplex) dans un écrin de verdure. Car c’est là que le clos se démarque : près de 35% de la superficie des lieux seront réservés aux espaces verts, accessibles uniquement aux résidents. « Du site initial, nous ne conservons que les murs d’enceinte de 3 à 4 mètres de haut et la maison sur le devant, qui sera transformée en deux surfaces commerciales ou destinées aux professions libérales. Pour le reste, tout sera reconstruit à neuf avec des techniques modernes et des matériaux de première qualité ».

Et ce n’est pas tout : dans le but de créer une atmosphère conviviale entre les futurs habitants du projet Laurelle, un grand potager partagé sera installé sur le site ! « Les nouveaux citadins aiment cultiver leurs légumes eux-mêmes. Nous allons donner l’occasion à nos clients de le faire, ce qui aura également comme effet bénéfique de renforcer les liens entre eux ».

Laurelle 2

Isolation soignée

Situé dans une rue à sens-unique à l’écart des grandes artères, le projet Laurelle est dédié aux amateurs de quiétude. Orientés plein sud et dépourvus de vis-à-vis, les nouveaux bâtiments, dont la construction va débuter en mars 2020, seront particulièrement soignés : « les murs seront doublés pour une excellente isolation acoustique et thermique, selon un cahier des charges qui fait partie des standards du Groupe Antonissen. Nous proposons des appartements ultra-modernes offrant un confort exceptionnel. La domotique sera présente partout et les plafonds seront plus hauts que la normale dans le but de renforcer la sensation d’espace. Nous avons également mis un point d’honneur à offrir des habitations qui présentent une luminosité intense. Alors que les préconisations énergétiques actuelles à Bruxelles visent à réduire les surfaces vitrées pour plus d’économies, nous nous démarquons en commercialisant des appartements dotés de grandes fenêtres, caractéristique rendue possible par l’excellente isolation de nos bâtiments ».

Laurelle 3

Efficacité énergétique

Bien évidemment, le projet a été étudié pour limiter aux mieux les dépenses énergétiques : « l’immeuble sera doté d’un système de chauffage en cascade fonctionnant au gaz naturel. Plutôt que de placer une chaudière dans chaque appartement, nous allons installer une grosse unité qui alimentera toutes les habitations. Ce système, dont l’efficacité est prouvée, est beaucoup plus intéressant énergétiquement que de petites chaudières individuelles ». Dans une ère où les préoccupations environnementales sont au centre des débats, le Groupe Antonissen ne néglige aucun détail en proposant, par exemple, des raccordements électriques spécifiques aux chargement des véhicules électriques dans le parking situé sous le bâtiment.

Délais raccourcis

Dans la réalisation de ce clos, le promoteur profite de sa grande expérience en matière de gestion de projets immobiliers : « nous avons la possibilité de mener à bien les chantiers avec nos propres équipes en interne. Non seulement, cela facilite l’évolution des travaux et les délais sont du coup plus court qu’en traitant avec différents sous-traitants, mais cela permet également de faire des économies d’échelle qui se répercutent dans le prix des appartements que nous proposons. Le but du projet Laurelle est de mettre sur le marché des habitations hors du commun, modernes et abordables. Grâce à un régime fiscal plus intéressant à Bruxelles qu’en Flandre par exemple, nous arrivons à un prix intéressant de 2.600 € le m2. Au final, nos appartements débutent à 172.000 € pour une chambre et grimpent jusqu’à 294.000 € pour les plus vastes à trois chambres ». Manifestement, la philosophie de ce projet plait puisque 8 appartements ont déjà été vendus depuis le début du mois de septembre !

Laurelle 4

Par Frédérick De Backer

Retour haut de page