FERRARI SIGNE AVEC RICHARD MILLE

Une nouvelle alliance de la F1 au e-sport

Exit Hublot, la Scuderia Ferrari vient de signer un contrat de partenariat pluriannuel avec la célèbre maison horlogère Richard Mille.

Les annonces de collaborations entre les constructeurs automobiles et les maisons horlogères se multiplient en ce début d’année. Nous vous avons parlé de Porsche/Tag Heuer et de Aston Martin/Girard-Perregaux ces dernières semaines : c’est au tour de la marque italienne Ferrari de présenter les conditions de sa nouvelle alliance avec Richard Mille.

« Les deux marques ne portent pas par hasard le nom de leur fondateur puisqu’elles incarnent leurs rêves et leurs visions » souligne Mattia Binotto, Directeur Général et Team Principal de la Scuderia Ferrari.

Technologie de pointe, savoir-faire historique, attention extrême aux design, modernité et performances sont autant de points communs entre les 2 marques qui justifient l’évidence d’un rapprochement.

Outre le sponsoring de la Formule 1, Richard Mille sera présent pour Ferrari sur les championnats d’endurance WEC, Competizioni GT et Ferrari Challenge. Fait intéressant démontrant un intérêt moderne et fort envers la jeune génération de pilotes : Richard Mille accompagnera la Ferrari Driver Academy et plus étonnant, sur les circuits virtuels, la catégorie e-sport qui est en plein essor.

« Je vois ce partenariat comme une formidable opportunité, grâce à l’implication des designers et ingénieurs Ferrari, d’intégrer au cœur de nos montres nos nombreux développements respectifs. Heureuse de la collaboration avec Ferrari, notre équipe a à cœur de s’investir dans un partenariat intense et passionné », précise Richard Mille.

Ce partenariat avec Ferrari entraîne pour Richard Mille la rupture d’autres collaborations engagées dans le sport automobile. La marque ne sponsorisa plus les écuries de F1 Haas ni Alfa Romeo, mais reste partenaire officiel du Circuit Paul Ricard et de l’épreuve du Mans Classic, tout en étant toujours aux côtés de pilotes comme Alain Prost et Raikonen qui ont leurs propres montres éponymes.

Par Floriane MARTINANT

Retour haut de page