CARTIER TANK MUST SOLARBEAT

Tradition, élégance et… photovoltaïque

Quand la technologie éco-responsable rencontre des modèles mythiques de Cartier nés il y a plus de 100 ans.

Lors du salon virtuel Watches & Wonders 2021, Cartier a présenté sa dernière-née qui lui aura demandé 2 années de recherches : la Tank Must SolarBeat.

Basée sur deux modèles historiques de la maison horlogère – la Tank  créée en 1917 par Louis Cartier à partir du dessin d’un char militaire vu du dessus et la Must de 1977 -, cette nouvelle collection garde le style classique de la marque avec ses codes identitaires, tout en en modernisant la technologie grâce à l’ajout d’innovations en gestion d’énergie.

Esthétiquement, elle affiche les éléments traditionnels de la Tank et de la Must : une couronne perlée coiffée d’un cabochon bleu, des aiguilles ‘glaive’ bleuies, une minuterie ‘chemin de fer’ et des chiffres romains, avec une signature secrète de la maison Cartier dans l’un d’eux.

Intérieurement, elle innove : elle recèle en son cœur, sous son cadran, des cellules photovoltaïques qui convertissent la lumière captée, qu’elle soit naturelle ou artificielle, en énergie pour animer le mouvement de la montre et garantir une autonomie… de 16 ans !

C’est au travers des chiffres romains de la montre, qui sont en fait des ouvertures invisibles découpées dans le cadran, que les rayons de lumière passent, sont captés par les cellules et ainsi recharge la pile de la montre.

Autre détail intéressant : Cartier a pris le parti de proposer un bracelet en cuir vegan, conçu à partir de résidus de pommes cultivées en Europe, au lieu du traditionnel cuir de veau.

Cartier prouve une nouvelle fois que le classique, la tradition et l’innovation ne sont pas des notions antinomiques et qu’elles peuvent être sources de sophistication chic, rétro et ‘durable’.

Prix sur demande, à la vente à partir de septembre : www.cartier.fr.

Par Floriane MARTINANT

Retour haut de page