Coccinelle 53 : Sacré numéro !

Comme cette édition de Red Racing Green, la Coccinelle la plus célèbre du cinéma arbore fièrement le numéro 53. Un héritage plus vivant que jamais.

53, c’est le numéro du Red Racing Green que vous tenez entre les mains. C’est également le numéro d’une voiture devenue mythique. Bien plus qu’une simple auto, la star de la saga cinématographique « La Coccinelle » de Disney porte un nom (« Herbie » dans la version originale et « Choupette » dans la version française) et possède sa propre personnalité, caractérisée par ses sautes d’humeur ! En 1968, pour la première fois, le public découvre le film « Un amour de Coccinelle » qui raconte les aventures de Jim Douglas, pilote fauché qui achète une petite Volkswagen pas chère, l’antithèse de l’automobile sportive. Très vite, il se rend compte que la voiture a véritablement une âme et qu’elle est capable de gagner des courses grâce à son caractère pugnace ! Même si cette comédie n’a pas été réalisée avec un gros budget, les effets spéciaux (très simples pourtant) et l’histoire gentillette plaisent au public et des suites sont réalisées en 1974 (« Un nouvel amour de Coccinelle »), en 1977 (« La Coccinelle à Monte-Carlo »), en 1980 (« La Coccinelle à Mexico ») et même en 2005 (« La Coccinelle revient »).

Une incroyable notoriété

Près de 53 ans après ces débuts, la « Coccinelle » plait toujours aux enfants comme aux adultes. Son impertinence face à ses concurrentes ou à ses détracteurs est certainement ce qui fait sa force et sa cote d’amour auprès des spectateurs. Son côté populaire et son image d’outsider jouent également dans sa popularité exceptionnelle. Devenue l’une des voitures les plus connues de l’histoire du 7e art, elle est toujours une source d’inspiration pour de nombreuses personnes. En témoigne le nombre incroyable de Coccinelles fraîchement restaurées et qui arborent le numéro 53, ainsi que les iconiques bandes rouge, blanc et bleu en hommage à cette saga, que l’on peut rencontrer lors de concentrations réservées au modèle qui est intimement lié à l’histoire de Volkswagen.

En course aussi

L’héritage de « Choupette » ne s’arrête pas là, loin de là. Elle n’a jamais arrêté d’écumer les circuits, en « vrai » cette fois ! Et là, il s’agit d’une histoire belge puisque le préparateur Franz Dubois a eu l’idée au début des années de 90 de créer la Fun Cup, une formule de promotion accessible à tous, basée avant tout et comme son nom l’indique sur le plaisir. Construite sur la base d’un châssis tubulaire, la voiture dispose d’une mécanique issue de la Golf et d’une carrosserie en polyester moulée sur… la Coccinelle, comme il se doit ! Le succès est immédiat tant le concept de la Fun Cup apporte un vent frais dans le milieu du sport automobile belge. Très vite, certaines voitures reprennent la décoration de la « Coccinelle » pour le plus grand plaisir des spectateurs. La formule de la Fun Cup s’exporte en France, en Espagne, au Royaume-Uni, en Italie et en Allemagne. Avec le grain de folie qui caractérise « Choupette », cette promotion vit chaque année son point d’orgue avec le 25 Heures de Spa-Francorchamps, l’une des courses d’endurance les plus longues du monde. Cette année, le succès est encore au rendez-vous malgré la crise sanitaire sans précédent que nous venons de traverser avec environ 115 voitures inscrites ! Un engouement unique qui témoigne de la ferveur pour la petite Volkswagen née il y a plus de septante ans.

Le saviez-vous ?

  • La Coccinelle a servi de base à la première Porsche, la 356.
  • La production a débuté en avril 1939, mais elle fut interrompue par la guerre.
  • La Coccinelle est la première automobile produite par VW.
  • A ses débuts, elle s’appelait VW Type 1.
  • Elle a remporté une victoire de classe au rallye de Monte-Carlo en 1964.
  • Le n°53 vient de Bill Walsh, un fan de Don Drysdale (emblématique joueur de baseball au Dodgers de Los Angeles) qui jouait avec le #53.
  • Plus de 21 millions de Coccinelles ont été produites.
  • La dernière Coccinelle est sortie de l’usine mexicaine de Puebla le 30 juillet 2003.
  • La Coccinelle a été fabriquée durant 64 ans et 3 mois.

 

Maxime Hérion
Retour haut de page