Dévoilé au dernier Salon de Shanghai, le concept-car MG Cyberster est un cabriolet 100% électrique qui s’inspire du passé de la marque en le mêlant à une technologie dernier-cri. Ce grand retour de MG dans le monde des sportives nous a donné envie de nous replonger dans son glorieux passé !

Le concept Cyberster perpétue la tradition MG, celle des roadsters de sport qui sont intimement liés à l’histoire de la marque. Tout commence en 1923 lorsque Cecil Kimber, ingénieur travaillant pour le compte de Morris, développe des modèles spéciaux pour la société qui l’emploie. Cependant, c’est trois ans plus tard que l’anglais réalise un roadster sportif, le premier de cette marque. Le succès d’estime est tel que la jeune société se lance dans la construction de roadsters très légers et dotés de mécaniques affutées à double arbre à cames en tête. Le début des années 30 est synonyme de succès pour MG, aussi bien en termes de ventes que sur les circuits, où ses voitures se distinguent tous les week-ends.

Changements décisifs

En 1935, MG entre dans l’escarcelle du groupe Nuffield. Ce changement de management provoque le retrait du constructeur de la compétition et des économies d’échelles sont entreprises. Les moteurs à double arbre sont abandonnés au profit de blocs simplement culbutés mais améliorés, avec par exemple le montage de deux carburateurs. Ce qui aurait pu provoquer la chute de MG est finalement une bonne chose car la série T, qui débute avec la TA en 1936, rencontre un succès commercial inédit en raison de son rapport prix/plaisir imbattable. Belles et agréables à conduire, les MG « T » sont vendues jusqu’en 1955, année où la MGA arrive sur le marché. Avec cette nouvelle génération de roadsters, MG assoit sa réputation dans le monde entier.

C’est en 1962 que la marque écrit l’histoire avec la B, un petit roadster à la ligne extrêmement plaisante, qui fera un vrai malheur en se vendant à un peu plus de 500.000 exemplaires jusqu’en 1980 ! Il faudra par la suite attendre 1995 pour revoir un nouveau cabriolet, avec la MG F, dont la carrière prendra fin (sous le nom TF) en 2002.

Le retour

C’est donc avec beaucoup d’émotion que MG vient de présenter le concept Cyberster, 19 ans après l’arrêt de la production de son dernier roadster. Inspirée directement de la MGB, la face avant de cette voiture dispose de phares ronds classiques et de la calandre élancée typiques de la marque, ainsi que des phares « Magic Eye » qui s’ouvrent lorsqu’ils sont allumés.  Parfaitement en adéquation avec le caractère sportif de la Cyberster, l’intérieur adopte une disposition centrée sur le conducteur.

Hommage pour le centenaire

La Cyberster dispose d’une architecture tout électrique, avec une version améliorée de la technologie de batteries sans module (CTP). Grâce à cela, elle offre une autonomie impressionnante de 800 kilomètres et accélère de 0 à 100 km/h en moins de trois secondes ! La conduite intelligente, la technologie de mise à niveau active, l’interconnectivité 5G et la conduite autonome de niveau 3 sont le résultat d’une technologie intelligente avancée. La commercialisation de ce modèle serait en tout cas une belle manière de fêter le centenaire de la marque en 2024 ! En attendant, ce concept-car démontre surtout que la passion automobile anime toujours la marque MG, qui propose des autos bénéficiant de près de 100 années d’expérience…

Maxime Hérion
Retour haut de page