Mercedes SL : une baby AMG GT Roadster !

Mercedes a levé le voile sur la réédition d’une icône : la SL. Avec ses lignes et deux motorisations V8 AMG qui donneront le coup d’envoi de la commercialisation, on ne peut s’empêcher de l’assimiler à la grande sœur : l’AMG GT Roadster !

Pourtant, disons-le d’emblée : sur cette nouvelle SL, aucune pièce ne vient de l’AMG GT Roadster ou même de l’ancienne génération. Mercedes affirme même que la rigidité transversale de la caisse est supérieure de 50% à la valeur déjà exceptionnelle de l’AMG GT Roadster.

Capote en tissu

Commençons par admirer la robe : les deux bossages sur le capot ne sont qu’une des nombreuses réminiscences de la première génération de SL. Les éléments caractéristiques de la carrosserie sont l’empattement long, les porte-à-faux courts, le long capot, l’habitacle en retrait avec un pare-brise fortement incliné et l’arrière puissant.

Avec une capote en tissu classique, la nouvelle SL renoue avec ses racines. Celle-ci s’ouvre de manière entièrement automatique en 15 secondes environ, jusqu’à 60 km/h.

En ce qui concerne l’habitacle, on ne peut en revanche faire plus moderne avec cet énorme écran d’info-divertissement qui occupe une bonne partie du meuble de bord.

Pour le lancement, deux moteurs V8 AMG sont prévus mariés à une boîte automatique à 9 rapports : SL 63 4MATIC+ avec 585 chevaux et SL 55 4MATIC+ avec 476 chevaux. La première version galope de 0 à 100 km/h en 3,6 secondes pour une vitesse maximale de 315 km/h tandis que la seconde version demande 3,9 secondes pour effectuer le 0 à 100 km/h et atteint les 295 km/h en pointe. D’autres versions de moteurs suivront, ainsi qu’une puissante variante hybride E Performance.

Les prix n’ont pas encore été communiqués.

Par Maxime Pasture

Retour haut de page